On vous explique simplement la gestion de l’offre

Le concept de gestion de l’offre est simple, c’est ce qui permet de produire uniquement ce dont on a besoin pour la consommation sans surproduire. Les 3 piliers fondamentaux sont : le prix à la production, la discipline de production et le contrôle des importations.  Autrement dit, ça permet d’établir le meilleur équilibre possible entre l’offre et la demande, évitant ainsi le gaspillage alimentaire.

En tant qu’éleveurs de volailles, on ne reçoit aucune subvention directe pour soutenir nos revenus. On compte uniquement sur le prix du marché du poulet et du dindon. Les quantités de volailles sont établies sous forme de quotas par Les Producteurs  de poulet du Canada et Les Éleveurs  de dindon du Canada.

On est ouverts au commerce international de la volaille

La gestion de l’offre protège notre sécurité et notre autonomie alimentaire. Ça assure qu’on puisse nourrir les Québécois avec des produits de qualité, provenant d’ici. Ça permet aussi un approvisionnement constant, sans produire de surplus. Des accords internationaux avec les États-Unis et l’Europe permettent toutefois à des producteurs étrangers de fournir certaines parties de poulet et de dindon au Canada. Ces ententes commerciales donnent accès à une petite partie du marché canadien aux exportateurs tout en préservant l’intégrité de la gestion de l’offre au Canada.

Pour en savoir davantage, visitez le site Mouvement pour la gestion de l’offre.