Gestion de l'offre du marché de la volaille

La gestion de l’offre est au coeur même de notre organisation. Elle constitue le fondement de nos façons de faire et elle est à l’origine de nombreux avantages offerts aux consommateurs québécois.

Elle a été adoptée non seulement par les Éleveurs de volailles du Québec, mais également par tous les éleveurs de volailles du Canada de même que tous les producteurs de lait et d’oeufs du pays. Pourquoi ? Parce que l’expérience a démontré que, sans une gestion de l’offre, les marchés canadiens et québécois se retrouvaient aux prises avec une surabondance de produits agricoles d’ici et d’ailleurs. Il en résultait des revenus insuffisants pour les producteurs. Une situation difficile pour tous.

Les trois piliers de la gestion de l’offre

La gestion de l’offre est basée sur la mise en marché collective et la planification de la production pour l’ajuster aux besoins du marché canadien. Le système comporte trois piliers.

  1. La gestion de la production
    Les producteurs agricoles sous gestion de l’offre se sont engagés à approvisionner le marché canadien en produits de qualité et en quantité suffisante. Ils se sont évidemment engagés à ne pas produire de surplus. C’est pourquoi ils produisent sous quota, c’est-à-dire que chaque producteur possède une petite part du marché canadien qu’il s’engage à approvisionner.

  2. Le contrôle des importations
    De son côté, le gouvernement canadien s’est engagé à limiter l’entrée de produits importés de façon à ce que les besoins du marché soient comblés principalement par la production canadienne.

  3. Une politique de prix couvrant les coûts de production
    Le gouvernement canadien a aussi mis en place des mécanismes pour que les prix des produits assurent aux producteurs un revenu qui leur permet de vivre de leur production. Le gouvernement n’a pas à verser de subventions pour leur assurer un revenu raisonnable.

Des avantages pour l’ensemble de la société

La gestion de l’offre est un modèle agricole équitable. Respectueuse des besoins des producteurs et des citoyens consommateurs, elle comporte des avantages économiques et sociaux importants.

  • Elle garantit aux consommateurs des produits de qualité à prix raisonnables. De plus, chaque dollar est mieux partagé entre les différents paliers, de la production à la distribution.
  • Elle est un facteur de stabilité, et ce, tant pour l’approvisionnement de l’industrie agroalimentaire que pour les revenus des producteurs agricoles.
  • Elle crée des emplois en favorisant notamment une agriculture à dimension humaine présente dans toutes les régions du Québec et du Canada.
  • Elle ne coûte rien en fonds publics. Plusieurs autres productions qui n’ont pas le bénéfice d’être sous gestion de l’offre doivent recourir aux subventions des gouvernements.

Un modèle menacé

Malheureusement, ce modèle est actuellement menacé par les négociations en cours à l’OMC (Organisation mondiale du commerce) et sur le Partenariat transpacifique. L’objectif clair de ces négociations est d’éliminer tous les obstacles au libre commerce et de faire de l’agriculture un secteur économique comme les autres. Actuellement, plusieurs propositions menacent la gestion de l’offre dont principalement celle de limiter la capacité du Canada à contrôler les importations.

Les Éleveurs de volailles du Québec se sont joints à GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la gestion de l’offre et à la Coalition pour la souveraineté alimentaire pour soutenir le gouvernement canadien dans ses efforts pour préserver nos acquis.

Autres pages recommandées pour vous

Certifié biologique

Un élevage régi par des normes prescrites par des organismes de certification.

En savoir plus »

Chaire en recherche avicole

Les Éleveurs de volailles du Québec ont participé activement à la création, en 1999, de la Chaire en recherche avicole de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

En savoir plus »