Administration du plan conjoint

La gestion de l’offre est appliquée par les Éleveurs de volailles du Québec dans le cadre d’un plan conjoint tel qu’inscrit dans la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche.

Le plan conjoint est essentiellement l’outil de gestion que se sont donné les éleveurs pour la mise en marché collective des poulets et des dindons. Grâce à lui, chaque éleveur délègue à son organisation la responsabilité d’établir les niveaux de production à respecter, de commercialiser toutes les volailles produites et d’en négocier les conditions de vente avec les représentants du secteur de la transformation.

Pour une mise en marché collective ordonnée et efficace

Pour assurer une mise en marché collective ordonnée et efficace, le plan conjoint donne aux Éleveurs de volailles du Québec les pouvoirs suivants :

  • Administrer
    Les Éleveurs de volailles du Québec administrent le plan conjoint. Ce pouvoir leur est conféré par la Loi et ils ont la responsabilité de le faire fonctionner le plus efficacement possible.

  • Réglementer
    Les Éleveurs de volailles du Québec établissent des règles de fonctionnement et ont la charge de les faire respecter. Une action collective demande en effet que chacun fasse preuve de discipline et de respect des façons de faire. À ce sujet, un des principes de base du plan conjoint est le contingentement. Chaque éleveur est autorisé à produire, pour une période donnée, une certaine quantité de poulets ou de dindons. Ce volume de production alloué à chacun porte le nom de quota. Le quota est calculé en termes de surface utilisée pour l’élevage (mètres carrés).

  • Négocier
    Le plan conjoint confère aux éleveurs le pouvoir de négocier sur un pied d’égalité avec les transformateurs. Les ententes établies entre les parties apparaissent dans des conventions de mise en marché qui touchent des aspects tels que les conditions de vente et de paiement, le prix du transport et les normes de qualité des produits. Chaque convention doit être homologuée par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec.

  • Développer
    Les Éleveurs de volailles du Québec ont aussi comme responsabilité de développer la production de façon à favoriser la consommation de volailles et ainsi augmenter le volume de production. Divers champs d’action sont mis à profit : nouveaux marchés, stratégies de commercialisation, publicité, information, recherche et développement, etc.

Un système canadien de contingentement

Les quotas des éleveurs québécois sont liés au système canadien de gestion de l’offre.

Régulièrement, les représentants des éleveurs et des transformateurs canadiens se rencontrent pour déterminer les besoins de production aptes à répondre aux besoins de consommation estimés à l’échelle du pays. Par la suite, des allocations (cibles de production) sont octroyées aux diverses provinces par les deux offices nationaux que sont Les Producteurs de poulet du Canada et les Éleveurs de dindon du Canada.

Ces deux offices voient ainsi à la stabilité des prix et de l’approvisionnement tout en s’assurant de répondre aux besoins du marché. Il s’agit d’une pièce maîtresse de notre système de gestion de l’offre des produits de la volaille.

Règlements et conventions sur le poulet et le dindon

Autres pages recommandées pour vous

Gestion de l'offre du marché de la volaille

Modèle agricole équitable, la gestion de l’offre est respectueuse des besoins des consommateurs.

En savoir plus »

Statistiques

Des données sur l’élevage des poulets et des dindons au Québec et au Canada et leur consommation depuis 1970.

En savoir plus »