Devenir éleveur

Vous trouverez dans cette foire aux questions plusieurs réponses sur l’élevage du poulet et du dindon à chair au Québec.

FAQ

Puis-je élever des poulets sans détenir de quota?

La production de poulet est une production contingentée, ce qui veut dire que pour produire du poulet, un éleveur doit détenir du quota.

Cependant, le Règlement sur le contingentement de la vente aux consommateurs des producteurs de volailles permet aux petits éleveurs ne détenant pas de quota de produire jusqu’à 100 poulets par année pour leur consommation personnelle ou celle de leur famille immédiate ou pour les vendre directement à un consommateur.

Si je veux élever plus de 100 poulets par année, que dois-je faire?

Un éleveur désirant produire plus de 100 poulets par année doit acheter du quota. Le quota minimum qu’il peut acheter est de 10 m2, soit environ 775 poulets de 2 kg par année.

Pour connaître les règles entourant la production de poulet, consultez le Règlement sur la production et la mise en marché du poulet.

Comment acheter du quota de poulet?

Pour l’instant, il n’est pas possible d’acheter du quota de poulet, car les transferts de quotas à l’exception de ceux qui sont effectués entre les membres de la famille immédiate sont actuellement suspendus. Nous travaillons présentement à mettre en place un système de vente centralisé permettant d’uniformiser les conditions d’accès au quota pour tous les acheteurs et maintenir la position concurrentielle de nos fermes.

Qui contacter pour en savoir davantage sur les quotas de poulet et le système de vente centralisé?

Nous vous invitons à contacter :

Mme Lina Peterkin, responsable des transferts

Tél. : 450 679-0540, poste 8251

Courriel : lpeterkin@upa.qc.ca

Puis-je élever des dindons sans détenir de quota?

La production de poulet est une production contingentée, ce qui veut dire que pour produire du dindon, un éleveur doit détenir du quota.

Cependant, le Règlement sur le contingentement de la vente aux consommateurs des producteurs de volailles permet aux petits éleveurs ne détenant pas de quota de produire jusqu’à 25 dindons par année pour leur consommation personnelle ou celle de leur famille immédiate ou pour les vendre directement à un consommateur.

Si je veux élever plus de 25 dindons par année, que dois-je faire?

Un éleveur désirant produire plus de 25 dindons par année doit acheter du quota. Le quota minimum qu’il peut acheter est de 50 m2, soit environ 3 000 kg par année, ce qui représente plus ou moins 300 dindons, selon le poids des oiseaux.

Pour connaître les règles entourant la production de dindon, consultez le Règlement sur la production et la mise en marché du dindon.

Comment acheter du quota de dindon?

Il est possible d’acheter du quota de dindon grâce au système centralisé de vente de quotas de dindon. Surveillez les Nouvelles de notre site Web, le site du Groupe AGÉCO et le bulletin La Terre de chez nous pour connaître les dates des prochaines séances de ventes de quotas de dindon.

Comment fonctionne le système centralisé de vente de quotas de dindon?

L’encan est de type « plafond ». Le prix plafond est actuellement établi à 500 $ le mètre carré. C'est-à-dire que le maximum qu’un mètre carré peut être vendu est de 500 $.

Pour un nouveau titulaire de quota de dindon (léger ou lourd), le minimum qu’il doit offrir d’acheter à l’encan est de 50 m2.

Il existe deux catégories de dindon, le léger (9,8 kg et moins) et le lourd (plus de 9,8 kg). Les quotas de dindon seront mis en vente aux enchères de façon distincte (une vente dans le léger et une autre dans le lourd), et ce, dans chacune des zones 2 et 3.

Pour connaître la description des zones, consultez la définition et/ou la carte des zones sur le site du Groupe AGECO, mandataire des ÉVQ pour la gestion du système centralisé de vente de quotas de dindon.

Pour participer au système centralisé de vente de quotas de dindon, que dois-je faire?

Vous devez vous procurer tous les formulaires nécessaires pour déposer une offre d’achat (formulaire offre d’achat, confirmation de solvabilité, virement bancaire, etc.). Pour ce faire, rendez-vous sur le site de l’administrateur du système de vente aux enchères, le Groupe AGECO.

Pour plus d’information, vous devez contacter l’administrateur du système de vente aux enchères : le Groupe AGECO.

Personne responsable : Mme Diane Gilbert

2014, rue Cyrille-Duquet, bureau 307

Québec (Québec) G1N 4N6

Téléphone : 418 527-4681, poste 222

Télécopieur : 418 527-7101

Courriel : volaille@groupeageco.ca

Site Internet : http://www.groupeageco.ca/volaille/

Qui contacter pour en savoir davantage sur les quotas de dindon et le système de vente centralisé?

Nous vous invitons à contacter :

Mme Louise Garon, responsable secteur dindon

Tél. : 450 679-0540, poste 8219

Courriel : lgaron@upa.qc.ca

Quels sont les documents à fournir après avoir obtenu du quota de dindon par encan?

Après avoir acquis du quota de dindon par encan, pour obtenir votre certificat de quota, vous devrez vous conformer à l’article 6 du Règlement : « Le titulaire d’un quota de dindon léger et de dindon lourd doit en tout temps être propriétaire ou locataire d’une exploitation dont la superficie des poulaillers représente au moins 20 % de son quota;…»

  • Si vous êtes propriétaire de poulailler, nous fournir le contrat de propriété du poulailler. Le poulailler doit être apte à la production selon des normes établies, l’élevage de dindon doit se pratiquer en conformité au Programme de salubrité des aliments à la ferme (PSAF) et au Programme de soin des troupeaux (PST). Pour toute question sur les programmes, veuillez contacter Mme Nathalie Robin, agente de formation PASAF / PSAF et PSA / PST, par téléphone au 450 679-0540, poste 8597 ou par courriel à nrobin@upa.qc.ca.
  • Si vous n’êtes pas propriétaire de poulailler, vous devrez être locataire d’un poulailler (formulaire de location de poulailler à remplir). Les règles territoriales doivent être respectées (art. 37).
  • Formulaire de nomination d’un fondé de pouvoir et de mandataires.

Pour obtenir les documents requis ou pour plus d’information, communiquez avec :

Mme Louise Garon, responsable secteur dindon

Tél. : 450 679-0540, poste 8219

Courriel : lgaron@upa.qc.ca

Pouvez-vous m’aider à monter un plan d’affaires pour mon entreprise?

Pour les questions relatives à la rentabilité des fermes, vous devez consulter un groupe conseil agricole de votre région. Vous trouverez toutes les coordonnées de ces groupes en visitant le site Web des Groupes conseils agricoles du Québec.

Existe-t-il de la documentation sur l’élevage du poulet, du dindon et des poules pondeuses?

Nous vous recommandons de consulter le guide sur l’aviculture publié par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec .

Ce guide regroupe des connaissances sur les principaux types d'élevages avicoles : les poulets de chair, les dindons de chair, les reproducteurs et les pondeuses d'œufs de consommation. Pour chacune de ces productions, le guide couvre les aspects socio-économiques, la génétique, la reproduction, l'alimentation, la santé, les bâtiments, les équipements et la régie, ainsi que certaines questions liées à l'environnement.

L’élevage de poules pondeuses m’intéresse. Comment pouvez-vous m’aider à réaliser mon projet?

Les Éleveurs de volailles du Québec s’occupent de l’élevage des poulets et des dindons à chair. Pour les poules pondeuses, nous vous invitons à communiquer avec la Fédération des producteurs d’œufs du Québec.

Je désire faire l’élevage de la poule Chantecler. Par où commencer?

Les Éleveurs de volailles du Québec s’occupent de l’élevage des poulets et des dindons à chair. Nous vous invitons à communiquer avec la Fédération de producteurs des races patrimoniales du Québec (FPRPQ).

L’élevage de poules de fantaisie m’intéresse. Que dois-je faire?

Les Éleveurs de volailles du Québec s’occupent de l’élevage des poulets et des dindons à chair. Nous vous invitons à communiquer avec le MAPAQ.

Si je veux faire l’élevage d’autres volailles, telles que canards, oies, pintades, faisans et cailles, que dois-je faire?

Les Éleveurs de volailles du Québec s’occupent de l’élevage des poulets et des dindons à chair. Nous vous suggérons de contacter le MAPAQ.

Aussi, le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec a publié différents guides pour l’élevage de canards, d’oies, de pintades, de faisans et de cailles.

Ces guides pratiques rassemblent les informations utiles pour mener à bien ces types d’élevage. Ces guides couvrent l'ensemble des aspects de la production, soit l'économie, les bâtiments et les équipements, la reproduction, l'alimentation, la santé ainsi que la conduite de l'élevage.

Je suis enseignant(e) et j’aimerais démarrer un projet d’éclosion d’œufs dans ma classe. Comment faire?

Les Éleveurs de volailles du Québec s’occupent de l’élevage des poulets et des dindons à chair. Nous vous invitons à communiquer avec le Syndicat des producteurs d’œufs d’incubation du Québec.

Où puis-je suivre une formation en aviculture?

Nous vous invitons à contacter l’Institut de technologie agroalimentaire.

Comment obtenir un emploi dans le domaine avicole?

Pour votre recherche d’emplois, nous vous conseillons de regarder les petites annonces du journal hebdomadaire agricole La Terre de chez nous  ou visiter les sites Internet offrant des emplois en agriculture, par exemple AGRIcarrières  et le réseau des Centres d’emploi agricole.

Je suis travailleur étranger et j’aimerais travailler en aviculture au Québec. Que dois-je faire?

Les travailleurs provenant du Mexique et du Guatemala peuvent contacter AGRIcarrières.

Les autres travailleurs étrangers doivent s’adresser à leurs ambassades respectives.

Je suis un étudiant étranger et j’aimerais faire un stage en aviculture au Québec. Que dois-je faire?

Les étudiants français peuvent contacter Expérience internationale.

Les étudiants provenant d’autres pays peuvent contacter le réseau des Centres d’emploi agricole du Québec.

Je souhaite démarrer un projet d’élevage de volailles à l’étranger. Que dois-je faire?

Nous vous suggérons de contacter l’Union des producteurs agricoles – Développement international (UPA DI).

Cette organisation, affiliée à l’Union des producteurs agricoles, promeut un modèle de coopération « de paysans à paysans ». Elle a pour mission de soutenir la ferme familiale comme modèle d’agriculture durable en appuyant les organisations paysannes démocratiques, les systèmes collectifs de mise en marché des produits agricoles et toute autre initiative structurant l’avenir de l’agriculture dans les pays en voie de développement. Cette organisation pourra évaluer votre demande et vous apporter l’aide nécessaire.

Vous avez d'autres questions ?

Vous ne trouvez pas de réponse à vos questions? Veuillez nous faire parvenir votre demande d’information en remplissant le formulaire ci-dessous.

Autres pages recommandées pour vous

Programme de relève

Le programme de relève vise à soutenir le développement de fermes à dimension humaine.

En savoir plus »