Les Éleveurs de volailles du Québec saluent la décision de Metro : ses poulets de marque Irresistibles sont maintenant 100 % québécois

Mai 2014

LONGUEUIL, le 15 mai 2014 – Les Éleveurs de volailles du Québec se réjouissent de l’annonce effectuée aujourd’hui par Metro à l’effet que les poulets de marque Irresistibles vendus dans les magasins Metro, Super C et Marché Richelieu du Québec proviendront désormais d’ici. Il s’agit d’un pas de plus dans la reconnaissance et les efforts de promotion du poulet québécois.

« Nous sommes très heureux de l’engagement de Metro à offrir à ses clients des poulets du Québec pour ses produits de marque privée. Nos 758 familles d’éleveurs produisent des poulets d’une très grande qualité, et nous sommes fiers que Metro les ait choisis », a déclaré Pierre-Luc Leblanc, président des Éleveurs de volailles du Québec.

Les Éleveurs sont d’ailleurs très soucieux d’offrir des produits sains et de la plus haute qualité aux consommateurs. Parmi les mieux élevés au pays, les poulets du Québec vont et viennent librement à l'intérieur du poulailler, sans cage, et ont accès à de la nourriture et à de l'eau à volonté. De plus, des systèmes de chauffage et de ventilation permettent de leur offrir des conditions d'élevage optimales.

Le poulet est aussi la viande la plus consommée au Québec : les gens en mangent en moyenne huit fois par mois à la maison et au restaurant. Le choix de Metro permet donc de soutenir une importante industrie québécoise. « L'achat local revêt une importance non négligeable pour l’économie du Québec, pour ses régions et, de façon plus générale, pour l’environnement. La décision de Metro aura des impacts sociaux et économiques très positifs », a ajouté M. Leblanc.

À propos des Éleveurs de volailles du Québec

Les Éleveurs de volailles du Québec totalisent 819 éleveurs de poulet et de dindon. En 2013, ils comptaient 758 éleveurs de poulet, dont la part de marché canadienne était de 27 %, générant des recettes à la ferme de 664 millions de dollars par année. Les 136 éleveurs de dindon québécois, quant à eux, généraient des revenus à la ferme de près de 82 millions de dollars par année et leur part s’élevait à 22,3 % de la production canadienne. Rappelons que, depuis 2004, le poulet est la viande la plus consommée au Canada. Les Canadiens mangent en moyenne 31,1 kilogrammes de poulet par année.

-30-

Information : Marylène Jutras
Agente de communication
Tél. : 450 679-0540, poste 8245
Courriel : mjutras@upa.qc.ca
Site Web : www.volaillesduquebec.qc.ca